Par la première

L’avion se pose enfin sur la piste bitumée – comme elle était longue, cette attente, et minime, la secousse: une petite vibration du dossier en nylon, l’élan de mon corps vers l’avant et le bruissement sourd de la pressurisation qui s’éteint. Les passagers les plus agités se mettent debout, les bras levés, et ensuite commence la sortie de l’avion : languissante, apathique. Il fait nuit dehors, je l’avais vu par la fenêtre, le vent amène de la poussière et du pollen partout, mais les enfants paraissent ne pas s’en inquiéter. Une vapeur légère s’effiloche sur le bâtiment principal de l’aéroport, ce qui me rappelait le petit brouillard sur la tour de contrôle, à ****. Pourquoi ce Monsieur n’a pas de valises, maman? Il n’en a pas besoin, dit la mère, viens, ton papa nous attend. Ce n’est pas vrai. Les valises ne sont aucune part, j’étais déjà troublé, les gens partent, pressés, leurs bagages à la main. C’était trop facile de sortir comme ça. Après la porte que j’ai franchie, des couloirs et des escalators et des buveurs de café, détendus. Excusez-moi Madame, ou se trouvent les tapis roulants? Des serveurs, des couples qui s’embrassent et des baies vitrées : Pourquoi je suis sorti trop vite ? Prenez à gauche et appuyez sur le bouton vert pour revenir à la salle. De gros sacs, des malles, des cartons et mes valises se déplacent sur le tapis, au fond. Escorté par mes bagages, je reprends la même porte, à laquelle sont maintenant apostés des agents. Je veux juste gagner la sortie, chercher la navette. Je ne sais pas ce qui m’arrivera…

Publicités

2 Responses to Par la première

  1. Ybris dit :

    Así se imponen las impresiones sobre la realidad:
    Una pista interminable, un empuje hacia delante, una agitación que nos levanta el tedio de una espera.
    Y al final lo ya conocido: la noche, la brisa, la tranquilidad de los niños…
    Bella instantánea, Versions.

    Besos.

  2. dr.floyd dit :

    aaah! un largo salto sobre las agujas del reloj. Tener a la mano al conejo de Alicia a veces se vuelve mas facil de lo que creiamos.
    El silencio es mas dificil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :