Paul Guillén

Au moyen d’une syntaxe saccadée et des images surréalisantes et provocantes, le texte de ce poète péruvien témoigne des périodes turbulentes de l’histoire de son pays.

LA HISTORIA PROHIBIDA DEL COMUNISMO

Carne humana con gusanos rojos y azules: hay una pareja de rusos sentados junto a la calavera de su realpolitik e Isabel ya sabía de su apariencia cavernaria y de sus latidos debajo de la enagua. Los enanos sangrientos con los saxofones creando eones. Luces de oro líquido que se impregnan en tus pupilas. Todo silogismo es ilógico porque de lo que se trata es de un travelling continuo que gira y gira como una noria de agua (y nos mojamos todos). Isabel, la vecina de Ezequiel, apoya a los nazis de Oxapampa. Ahora, quién traerá la miel que chorrea por la carretera tal si fuera la sangre de un accidente a 3000 kilómetros por hora. Ahí no podríamos encontrar siquiera huesos que roer o pedazos de sesos pegados en el asfalto que lamer y qué sería de nosotros sólo ver pasar los ómnibus rumbo a la cordillera y sus llantas estropeadas harían el ruido propicio para una guerra silenciosa y étnica.

——————————————————–

L’HISTOIRE INTERDITE DU COMMUNISME

Chair humaine contenant des larves rouges et bleues : Voici un couple de russes assis auprès du crâne de leur realpolitik et Isabel connaissant déjà son apparence caverneuse et ses battements sous le jupon. Les nains sanglants qui forgent les éons avec les saxophones. Lumières en or liquide imprégnant tes pupilles. Tout syllogisme est illogique car ce dont il est question, c’est d’un travelling qui tourne et tourne comme une noria (et voilà qu’on est tous mouillé). Isabel, la voisine d’Ezequiel, soutient ces nazis d’Oxapampa. Et maintenant qui apportera ce miel coulant le long de la route comme si c’était le sang d’un accident à 3000 kilomètres par heure. On ne pourrait même pas y trouver des os à ronger ou des morceaux de cervelle sur la chaussée à lécher, et qu’est-ce qu’on deviendrait, rien que de voir les bus s’enfoncer dans la cordillère, et leurs pneus abîmés feraient le bruit propice à une guerre silencieuse, ethnique.

(Traduction : Versions Célestes)

Paul Guillén (Ica, 1975). Poète péruvien. Membre du comité éditorial de la revue El billar de Lucrecia. Voir le blog: http://sol-negro.blogspot.com/

Publicités

4 Responses to Paul Guillén

  1. Ybris dit :

    Interesante este poeta peruano, desconocido para mí hasta ahora.
    He ojeado tu blog y me ha gustado.
    Te agradezco tus palabras, tu visita y tu enlace.

    Un abrazo.

  2. alba dit :

    Precisamente hace poco empecé a conocer su obra. Este texto no lo había leído, y creo merece más atención para poder hacer un comentario. Así que no queda más que leer y volver a leer.

    Abrazos

  3. Myriam (Savoie) dit :

    bonjour !
    désolée de vous importuner avec un message qui n’est peut-être pas très approprié, mais mon frère se marie au Pérou le mois prochain et nous ne pourrons nous y rendre, nous aimerions trouver un poème péruvien ou au moins en espagnol, pour pouvoir l’enregistrer sur une vidéo pour sa future femme et lui. soit un poème d’amour, soit un poème de bienvenue (bienvenue dans notre famille), peut-être pourriez-vous m’aider ? (je trouve des choses en espagnol mais sans leur traduction donc difficile de savoir si ce que cela dit est totalement « positif » !) un grand merci / Myriam

  4. versionscelestes dit :

    Bonjour Myriam,

    Vous pouvez acheter le livre « Poésie Péruvienne du XXè sicle » traduction de Claude Couffon. Vous le trouverez sur alapage ou amazon.

    Je pense que vous le trouverez aussi à la bibliothèque.

    Cordialement,

    Versions Célestes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :