Tous les milieux

Quand je me rappelle les images de la lune, elle brille encore plus.

Mais sa lumière se prolonge sur l’obscurité diffuse, monotone.

Et malgré les brindilles de lumière se dispersant plus vite que ne le font mes clignotements,
si l’on observe par deçà le bord albe
il n’existe plus de profondeur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :